Page 1 sur 1

Un "adulescens" en -52

MessagePosté: Dim 14 Oct, 2018 18:46
de Aliénor
Adiu,

Ici et là, on trouve que l'espérance de vie dans l'antiquité se trouvait aux alentours de ~40 ans, sauf bien sûr que les romains avaient, eux, une hygiène certaine avec leurs bains, mais quant aux celtes ou aux gaulois ?

Cette question, pour connaître l'âge approximatif, et donc l'expérience militaire de Vercingétorix en -56 dont César en fait un adolescent en -52.

Sur cette pièce, il semble avoir 15 ans.
Snap_2018.10.14 18.41.39_001.png
Snap_2018.10.14 18.41.39_001.png (210.28 Kio) Vu 2670 fois


Cordialement.

Re: Un "adulescens" en -52

MessagePosté: Mar 06 Nov, 2018 14:21
de Séléné.C
Pas facile de dire, d'après une pièce !
Les choix de l'artiste qui a dessiné la pièce peuvent jouer beaucoup.

Les pièces d'Alexandre le Grand le montrent aussi très jeune (et il me semble même qu'il pourrait y avoir une allusion de cette pièce à celles-là)

Re: Un "adulescens" en -52

MessagePosté: Lun 20 Mai, 2019 11:54
de Cernunnos
Je me souviens (sources manquantes, hélas!) d'études comparées faites il y a moins de 20 ans sur des cadavres antiques. Il en ressortait que les Celtes (continentaux) semblaient avoir une bonne constitution, dûe des repas variés à base de viandes d'élevage, de légumes secs et de céréales. Les corps des populations du Nord de la Méditerranée, en revanche, et surtout en Grèce, montraient des carences alimentaires assez fortes, de nombreuses caries et des cas de rachitisme très répandus.
Il faudrait pouvoir faire des études sur les différentes classes sociales pour avoir une meilleure vue d'ensemble : la cuisine romaine était riche en sucre (miel à toutes le sauces, même avec les viandes), ce qui n'est pas forcément bon pour une santé de fer.
L'hygiène était bien sûr capitale, mais à Rome surtout réservée à une élite. Le reste de la ville était un cloaque où se répandaient virus et sanies diverses. Les Gaulois étant surtout ruraux, l'accès à l'eau n'était pas un problème (à comparer au XVIIè siècle français où la situation était à peu près la même entre villes et campagnes). On sait aussi que certaines populations gauloises avaient des sortes de saunas aménagés dans les berges de rivières ou d'étangs, et ce bien avant l'influence romaine, et que les auteurs latins (même Jules!) vantent l'hygiène des Gaulois... même si se tartiner les cheveux avec de l'urine et de la cendre peut nous paraître, disons, curieux.
Pour ce qui est de l'espérance de vie, comme à toutes les époques elle devait différer radicalement entre les classes sociales ; des 'célébrités' du passé ont pu dépasser les 75 ans (Charlemagne, Louis XIV, Voltaire), quand les gens du commun (paysans, ouvriers) n'atteignaient guère les 45 ans. Notre époque, hélas, n'est guère différente. Nutrition et accès aux soins de tous temps été réservés à une frange de la population.